Le juge, de même que les parties et leurs avocats, peuvent visiter les lieux faisant l’objet du litige.

Il se fera ensuite une idée de la situation réelle sur place (par exemple, nuisances olfactives ou sonores, vue depuis une certaine pièce, défauts de construction, etc.).

L'occasion est également souvent saisie pour tenter de réconcilier les parties (article 1007 et suivants du Code judiciaire).

Le juge peut être assisté par un expert lors de la visite des lieux (article 986 du Code judiciaire).

Il peut également ordonner que des témoins soient entendus sur place ou que les parties comparaissent en personne (articles 1011-1012 du Code judiciaire).

Un procès-verbal est établi, dans lequel sont consignées les actes et les constatations effectués lors de la visite des lieux.

La descente sur les lieux peut être ordonnée à la demande d'une des parties ou d'office par le juge.

Même si toutes les parties en font la demande, le juge n'est pas obligé de le faire. Dans certaines procédures, cependant, une descente sur les lieux est obligatoire.